Merci de choisir votre langue / Bitte wählen Sie Ihre Sprache

Visite de nos amis allemands à Saint-Arnoult du 14 au 17 mai 2015

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

------------------------------------------------------------------------

 

Jeudi 14 mai:

Arrivée de nos amis de Freudenberg à 18 heures. Retrouvailles très joyeuses. Après un pot de bienvenue au Colombier, les familles regagnent leurs logements avec leurs Allemands pour une soirée amicale.

 11

12

   

Vendredi 15 mai :
Une longue journée nous attend tous. A 8h10, le car français et le car allemand démarrent pour un long périple dans le Giennois au timing précis; un fascicule     détaillant cette journée est remis aux visiteurs en français ou en allemand :


- Visite de l’oratoire carolingien de Germigny-des-Prés :
Consacré en 806, il s’articule autour d’une tour qui sert de puit de lumière pour

éclairer l’intérieur et comporte la seule mosaïque de cette époque conservée en

France.

02

L'oratoire

13

Le puit de lumière

14

Mosaïque constituée de 130.000 tesselles en verre colorés, fragments de poterie et cailloux de Loire

36

Le concert improvisé par des membres de la chorale de Saint-arnoult a souligné le caractère de recueillement du lieu

 

- Visite de l’abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire :
Saint-Benoît (490-547) est le fondateur de l’ordre des Bénédictins en 529

(Règle de Saint-Benoît). L’abbaye de Fleury, fondée en 651, fut un centre d’étude et

de culture de renommée internationale; elle est une des oeuvres majeures du

début de l’art roman, célèbre pour sa tour-porche et ses chapiteaux.

 

 15

Ensemble de l'abbaye

16

Sous le porche

 05

Détail d'un chapiteau du porche

18

Visite guidée par des moines encore en activité

 05

Les reliques de Saint Benoit reposent dans la crypte

06

Sépulture de Philippe 1er, un des rares rois de France non inhumé à Saint-Denis

 

 - Repas à l'auberge du Tranchoir à Nevoy (produits locaux) :

 

 19

Une tablée impressionnante dans un cadre rural

 

 - Boutique d'usine de la faïencerie à Gien :

 

 20

Chacun a pu admirer le savoir-faire aux décors variés de cette manufacture créée en    1821

 

 - Pont-canal de Briare :

 

 05

Avec ses 662 m, il fut longtemps le plus long pont-canal métallique du monde et enjambe la loire

06

Une belle structure

 

 - Cave des coteaux du giennois (avec dégustation):

Nous en sommes tous ressortis avec quelques bouteilles, sans trop tituber:

 

 07

Une belle cave voutée construite par le propriétaire

 

Nous reprenons la route pour un retour à Saint-Arnoult à 20h. Certains en ont profité

pour reprendre des forces en s'abonnant dans les bras de Morphée.

 

Samedi 16 mai :

La veille, la journée ayant été bien remplie, chacun a programmé sa journée en

fonction des désirs de leurs invités allemands. Ce fut un moment privilégié pour

des contacts plus personnels. Pendant ce temps, notre Maire, Monsieur

Jean-Claude Husson a fait découvrir Saint-Arnoult à son homologue allemand,

Monsieur Roger Henning. Nous nous retrouvons tous au Colombier pour une

soirée festive, toujours sous le signe de l’Amitié.

La soirée a commencé par un apéritif joyeux où tous, Français et Allemands,

ont pu échanger, à propos des différentes activités de la journée.
Puis lors des discours, le Maire allemand a en particulier évoqué l'intérêt

des jumelages et ses échanges de cultures différentes pour la bonne

compréhension entre les peuples.

23

Tristes les discours ?

 22

L'apéritif: un moment privilégié pour

converser les uns avec les autres

 

 

La soirée a continué par un bon dîner. Les enfants avaient leur propre buffet

concocté par les parents. La musique et la danse ont animé cette soirée.

Passé minuit, certains commencèrent à quitter la soirée, un peu fatigués

par ces 2 jours bien occupés, d'autres ont joué les prolongations..

 


33

Notre maire, Monsieur Jean-Claude Husson, remet au tout nouveau maire de Freudenberg, Monsieur Roger Henning, un tableau de bienvenue représentant la mairie de Saint-Arnoult

08

Le jumelage allemand a offert un paquet que Francine et May ont dû ouvrir avec fourchettes et couteaux, cadeau culinaire oblige

 

22

 

23

 

26

 

29

 

30

 

31

 

 32

 

30

Une soirée sous le signe de la bonne humeur

 

30

34
 

 

Dimanche 17 mai :
Tout le monde était présent pour prendre le traditionnel petit déjeuner avant le départ

de nos amis allemands

:

35

 

13

 


On sentait bien que l'on n'avait pas envie de se quitter, mais toutes les bonnes

choses ont une fin. C'est le coeur gros que nous nous sommes dits au revoir. On a

vu quelques larmes couler sur le visage de certains.

Le car allemand s'ébranle doucement vers 11h. Les au-revoir de la main continuent

jusqu'à la disparition  du car rue des remparts.

:

10

13

 

04
 

Dans un an nous nous retrouverons à Freudenberg pour la joie de tous !

Retour vers la liste

Agenda

Connexion